Stage Montferrier (ALK - CTKGS) Janvier 2021





Hitotsumato sharei - L.Oriou Kyôshi rokudan, Ch-L.Oriou Kyôshi rokudan, R. Graduel Renshi rokudan, T. Shimomura Renshi godan - © L.Pirard

Azuchi en plein air à Montferrier - photo © Nicolas Fernandez

Stage de Montpellier 23 et 24 janvier 2021


Après une fin d’année 2020 durant laquelle l’Association Languedocienne de Kyudo a généralisé l’étude du kyudo par l’intermédiaire des visioconférences Zoom, Régine GRADUEL sensei nous a proposé une formule hybride pour le stage qu’elle avait en charge d’animer.

Nous avons donc alterné sur le week-end la pratique en extérieur au Matsukaze Dojo de Montferrier-sur-Lez et l’étude en visio.

Le samedi à 13 heures nous avons réalisé rei ni hajimaru en présence d’une douzaine de pratiquants. Régine GRADUEL sensei était assistée par Laurence ORIOU sensei, Charles-Louis ORIOU sensei et Tomoko SHIMOMURA sensei.

La séance a débuté par un yawatashi réalisé par Régine GRADUEL assistée par Charles-Louis ORIOU sensei (dai ichi kaizoe) et Laurence ORIOU sensei (dai ni kaïzoe). L’objectif de l’après-midi était de reprendre une pratique collective en zasha en tachi de cinq personnes. Cela peut paraître peu ambitieux, mais nous nous sommes rendu compte que les réglages étaient nombreux à réactiver et nous avons vraiment eu beaucoup de plaisir à retrouver les sensations de connexion avec nos amis.

La séance théorique du soir était consacrée à l’harmonie. Avec la pleine conscience du lieu et du moment, des autres et de soi-même, afin d’exprimer la plénitude de notre art.

Le dimanche matin, sous un soleil radieux et une température quasi printanière, l’effectif réduit (sept pratiquants dont quatre shôgôsha) nous a permis de consacrer notre pratique à hitotsumato zasharei. Ici encore, le plaisir de pratiquer ce type de sharei en pleine nature nous procurait un plaisir non dissimulé.

Après un repas frugal, d’autres participants nous ont rejoints pour la pratique postprandiale. L’après-midi fut destinée à des sharei de cinq tireurs en rythme shinsa no maai et kyôgi no maai avec corrections.

Vers 15 heures nous avons réalisé rei ni owaru afin de laisser à chacun le temps de regagner ses pénates avant l’heure du couvre-feu et pour assister à la dernière session de visioconférence durant laquelle des vidéos de pratiquants allaient être corrigées par les sensei. Ces corrections ont été profitables à tous. Nous nous sommes tous un peu reconnus dans les points à améliorer. Merci aux courageux qui sont « passés sur le grill » et à tous les participants en visio. Cette formule devrait se généraliser si les conditions de déplacement restent limitées.

C’est ainsi qu’a fini ce stage atypique de la CTKyudo Grand Sud – ALK en espérant que notre dernière date de la saison pourra bénéficier d’une fenêtre de tir en mars pour se dérouler de manière plus habituelle.

Didier Blanchard - Président ALK


© photos Ch-L. Oriou , L. Pirard, N. Fernandez





156 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout